Présentation

Processus

Woyzeck

Betty devenue Boop ou les anordinaires

Résumé

Woyzeck est une pièce laissée inachevée en 1836 par son jeune auteur Georg Büchner. Elle comprend quatre ébauches manuscrites qui ont été traduites et adaptées de différentes manières selon les époques. L’histoire, tirée par l’auteur d’un fait divers, est celle d’un soldat, pauvre, obligé de cumuler les emplois pour finir son mois. Il sert notamment de factotum pour son capitaine et de cobaye pour un médecin. Woyzeck aime Marie. Mais Marie aime aussi d’autres hommes et notamment un beau Tambour-Major. Woyzeck devient jaloux. Il entend des voix effrayantes monter du sol, et le ciel crier «comme si c’était une gorge ». Et il tue Marie. La fable est située entre les lumières d’une baraque foraine et la cour d’une caserne militaire.
Arpentant l’écart creusé (ou pas) par 175 ans d’histoire, nous confrontons le matériau des fragments à nos propres positions subjectives contemporaines. La question centrale de la pièce, « qu’est-ce que l’homme ? », est reprise scène après scène et situation après situation. S’y déploie l’éventail des réponses et la charge critique que contient l’écriture de Büchner. Nous laissons à vif la tension du texte, entre réalisme et poésie. Un réalisme qui ne pardonne rien à la dureté d’un monde qui semble perdre ses lumières et sombrer. Une poésie qui n’abandonne jamais les personnages à une fatalité, et leur ouvre, malgré le drame ou magré l’échec, les possibilités lumineuses de l’amour, de la pensée, de la lutte, du rêve.

Distribution

Traduction : Bernard Chartreux, Eberhard Spreng et Jean-Pierre Vincent (L’Arche)
Scénographie : Michael Viala
Son : Benoist Bouvot
Lumières, régie : Gilbert Guillaumond
Avec : Bernard Cupillard, Renaud Golo, Michaël Hallouin, Luce Le Yannou, Marilia Loiala de Menezes (en alternance avec Sylvie Etcheto), Gilles Masson, Laurélie Riffault, Antoine Sterne, Damien Valero (en alternance avec Sandra Iché), et des enfants (en alternance selon les lieux de la tournée).

Production

Coréalisation et production associée : // Interstices et le Théâtre de La Valse. Production déléguée : // Interstices. Coproductions : Théâtre La Vignette (Montpellier), Théâtre Le Périscope (Nîmes), CCN Rillieux-la-Pape – Cie Maguy Marin, Espace Malraux Scène Nationale de Chambéry et de la Savoie, CNES – La Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon. Avec l’aide de la Drac Languedoc-Roussillon (compagnie conventionnée), de la Drac Centre, et de l’ADAMI. Avec le soutien de la Région Languedoc-Roussillon et de la Région Centre, du département du Loiret, de Montpellier Agglomération, de la Ville d’Orléans et de la Ville de Montpellier, de Réseau en scène Languedoc-Roussillon, de Ramdam (Sainte-Foy-lès-Lyon), de la Boîte à Rêves (Béziers). Remerciements à Mary Chebbah, Marie-José Malis, Mark Tompkins, Jean-Louis Badet, et au 108 – Maison de Bourgogne (Orléans). Ce spectacle bénéficie du soutien de la Charte de diffusion signée par l’ONDA, Arcadi, l’OARA, l’ODIA Normandie et Réseau en scène – Languedoc-Roussillon

No results found.